Association française des utilisateurs de télécommunications

MANIFESTE : LES 5 GRANDS CHANTIERS DE L’ACCES AU NUMERIQUE POUR TOUS

 A l’écoute des utilisateurs et porte-parole de leurs revendications depuis de nombreuses années l’Afutt fait aujourd’hui ce terrible constat : les zones d’exclusions numériques restent nombreuses sur le territoire, l’inégalité de performance et de qualité est importante et le taux de conflictualité entre les fournisseurs et leurs abonnés est élevé. 
Dans une société moderne l’inclusion numérique doit être érigée  « grande cause nationale » et cela commence par le développement de réseaux d’accès performants fixe et mobile sur tout le territoire, et des offres d’accès diversifiées à des prix abordables.

Les enjeux, chacun les perçoit dans sa vie de tous les jours, sont considérables.
Vivre et travailler au 21ème siècle c'est pour tous et toutes, en toutes circonstances, tirer le meilleur parti possible des formidables bénéfices d'information, de communication et d'échange que les technologies et les équipements numériques nous procurent.
La France doit se fixer pour ambition d'être parmi les pays les plus avancés pour faire bénéficier ses citoyens et ses entreprises des meilleurs infrastructures et services numériques. Notre pays a de nombreux atouts pour y parvenir. Toutefois, à ce jour, l'AFUTT relève certains indicateurs et enregistre des témoignages d'utilisateurs qui montrent que la France prend du retard en la matière. Il faut donc se mobiliser fortement et rapidement.
Dans ce contexte, l'AFUTT a identifié 5 grands chantiers, autour desquels elle structure son action et entend mobiliser la société civile, les pouvoirs publics et les acteurs du domaine du numérique.

1. Promouvoir l'Internet et le mobile pour tous

L’AFUTT se pose en promoteur d'un accès universel à l'Internet pour tous, en situation fixe ou mobile. Télémédecine, télétravail, e-éducation, télé-procédure, appel d'urgence, recherche d'emploi, sont autant d'exemples du caractère essentiel de l'accès au numérique pour tous les citoyens. L'abandon de l'exploitation des cabines téléphoniques dont la présence et l'entretien sur le territoire relevait du service universel, montre le bien-fondé de cette nouvelle exigence, notamment pour les personnes les plus éloignées de ces services.

 

Nos actions

 
  • Recueillir les témoignages d'insatisfaction des particuliers et des entreprises
  • Établir un diagnostic clair et indépendant de l’état des réseaux d'accès fixe et mobile sur le territoire. Pour cela l’Afutt a créé le club Terranum afin de cartographier les zones d’exclusion numérique et de non qualité des services fixe et mobile, et partager les connaissances, les expériences et les bonnes pratiques.
  • Associer l'extinction prochaine du téléphone classique (RTC) au passage de 64Kbps à un minimum de 8Mbps du débit associé au service universel
  • Exiger de la visibilité pour les consommateurs sur la planification des déploiements des réseaux haut débit fixes et mobiles
  • Promouvoir le partage des fréquences et des infrastructures mobiles afin de renforcer la couverture mobile à l’initiative des territoires

2. Faire face aux défis de la société du gigabit, hyperconnectée et agile.

Avec l'explosion des usages, la diversification des équipements d'accès (le multi-équipement), l'augmentation exponentielle de leur puissance de traitement et la multiplication des services numériques, dont l’internet des plateformes et des objets, la consommation individuelle d' « octets » a considérablement augmenté ces dernières années. Plusieurs nouvelles technologies émergent et doivent se combiner pour répondre aux besoins : les nouvelles générations de cœur de réseau (NGN), la téléphonie mobile 5G, le super wifi, de nouveaux réseaux satellitaires plus performants...
Des risques de saturation des réseaux existent, ainsi que des interrogations qui touchent à la qualité et à la sécurité des réseaux et à la protection des données personnelles.
Préparons dès maintenant l’avènement de ces réseaux pour ne pas prendre à nouveau du retard et relever les défis d’une approche « centrée sur l’utilisateur ». La performance économique et l'attractivité de notre pays sont en jeu, ainsi que la confiance des consommateurs dans ces nouveaux produits et services digitaux.

 

Nos actions

 

 
  • Travailler à la définition d’un écosystème numérique « centré sur l’utilisateur », afin de renforcer la maitrise des services par les utilisateurs
  • Fixer des objectifs ambitieux de déploiement des réseaux mobile 5G et orienter l’attribution à venir des licences vers plus d’engagements de couverture de performances, et de qualité que pour les précédents réseaux mobile.
  • Soutenir le développement des réseaux WiFi public et plus généralement la couverture en THD mobile dans les bâtiments, et le passage « sans couture » d’un réseau à l’autre.
  • Établir des comparaisons avec les autres pays développés et identifier les bonnes pratiques susceptibles d'être répliquées en France

3. Soutenir le développement du numérique dans les entreprises, notamment les PME

Les entreprises françaises sont en retard par rapport aux usages des consommateurs : alors que près de 6 français sur dix achètent en ligne, à peine plus d’une entreprise française sur 10 vend en ligne. Pourtant, le développement des usages des produits et services numériques au sein des entreprises est une des clés de leur compétitivité..
Les TPE et PME sont en attente de services de communications électroniques fiables, adaptés à leurs besoins, et à des niveaux de prix comparables à ceux pratiqués dans le grand public. Par défaut, la moitié des TPE/PME ont opté pour des box grand public afin de couvrir leurs besoins. Elles doivent pouvoir bénéficier des bienfaits de la concurrence.
Les entreprises qui n'ont pas la taille suffisante pour justifier de compétences internes en matière de numérique sont en déficit de conseils qualifiés et indépendants et ne peuvent bénéficier, en cas de problèmes, des protections accordées aux consommateurs grand public.

 

Nos actions

 

  Notre club CRESTEL dédié au numérique d’entreprises, prend 3 initiatives fortes pour accompagner les PME dans leur transformation numérique :

  • Production de guides pédagogiques, de fiches conseils ,animation de clubs utilisateurs
  • Incitation à la création d’une voie de médiation sectorielle en cas de problème entre utilisateur et prestataire
  • Création avec le soutien de l'Arcep et des principales fédérations professionnelles du secteur, d'un grand annuaire thématique de produits et services de télécommunications, afin de permettre aux entreprises de trouver rapidement et facilement les solutions et fournisseurs dont elles ont besoin.

4. Orienter les services numériques vers une meilleure expérience utilisateur

L’expérience utilisateur est la mesure ultime par laquelle doit pouvoir être évaluée la qualité des services numériques proposés aux particuliers comme aux entreprises.
Ainsi, par exemple, la façon d'apprécier la couverture des réseaux mobiles ne préjuge en rien de la disponibilité réelle du service ou de l’usage correct d’une application mobile en situation de mobilité.
Compte tenu des enjeux sociétaux du numérique, il est important que tout soit mis en œuvre pour favoriser la continuité de délivrance des services et le meilleur rapport qualité/prix/sécurité.
Il est tout aussi essentiel d'aider au développement d'une culture de la responsabilité numérique et de l'appropriation des bons usages par les individus et les entreprises.

Nos actions

 
  • L'expertise de l'AFUTT est mise à disposition des utilisateurs à travers des guides ou des fiches pédagogiques.
  • Notre club QOSTIC, dédié à l'étude de la qualité des services numériques est référent en la matière depuis le début des années 2000. Il travaille activement à la définition des critères de qualité des réseaux numériques ainsi que des méthodes pour les mesurer, en tenant compte de l'évolution des technologies et des usages. QOSTIC a également établi un observatoire de la qualité de service.

5. Différencier les offres ; élever le niveau d'engagement

Force est de constater que le marché des communications électroniques français reste fortement orienté sur les offres packagées (triple play et quadruple play) et sans engagement de débit et de qualité de service.
Or le débit est une caractéristique essentielle d'un service d'accès à l'Internet, fixe ou mobile. Disposer d'un débit de 512Kbit ou de 20Mbits, tout le monde comprend que ce n'est pas la même chose, et pourtant, très souvent, aucune différence de prix ou d'engagement n'apparaît dans les offres.
Les utilisateurs doivent également pouvoir se voir proposer des offres « dépackagées » facilement accessibles et proposées à un prix raisonnable et proportionné.

Nos actions

 
  • Les consommateurs et les entreprises devraient pouvoir établir facilement des audits de leurs liaisons, opposables aux engagements des opérateurs.
  • Nous demandons que soient rendues opposables les cartes de couverture mobile

 

 

 

SIGNEZ LE